Normand fait jaillir les émotions dans le groupe

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’émotion était au rendez-vous au dernier atelier de Normand! Il a su trouver les bons mots pour que tous puissent trouver l’interrupteur qui peut les connecter à leur émotivité. Dans le cas de Kessy, il suffisait de chanter sa chanson en pensant à celui qui l’a inspiré et lui a donné le goût de faire de la musique…son grand-père.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>