Ka shekushimakaniht

Christopher heureux comme un poisson dans l’eau !

Dans le dernier épisode du Rythme, Christopher a vécu un beau moment avec Luc Boivin lors d’un coaching privé. À la fin de la séance, Luc a annoncé à Christopher qu’il recevrait une véritable batterie à la maison. Jusqu’à maintenant, Christopher n’avait qu’une batterie électronique pour se pratiquer et pour accompagner le groupe. Chose promise, chose due ! La batterie est livrée à la maison et le batteur du groupe se sent comme un enfant le jour de Noël! Mais ce nouvel instrument bruyant est source de quelques désagréments pour les autres membres du groupe…

Haute voltige !

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il y plus de liens entre les arts du cirque et la musique que l’on pourrait le croire. Dans le prochain épisode, Samian réserve à la gang une rencontre bien particulière avec des acrobates du cirque Eloize qui leur feront découvrir l’importance du corps et du mouvement dans une performance artistique. Ne manquez pas cet épisode haut en couleur !

L’autre visage de Maude

Plusieurs artistes sont des gens timides et réservés mais deviennent soudain très à l’aise lorsqu’ils montent sur scène. C’est un peu ce qui est arrivé à Maude qui en a surpris plus d’un lors du dernier atelier de présence scénique. C’est une fille naturelle, drôle et spontanée qu’on a découverte lors de cet exercice de présentation.

On a tous une histoire

Dernièrement, nous avons eu la chance d’assister à un moment unique entre sept jeunes artistes et Michel Rivard, un des monuments les plus importants de la chanson québécoise. C’est avec beaucoup de générosité que Michel Rivard a raconté ses débuts en tant qu’artiste. Il s’est livré au groupe en parlant de ses bons coups tout comme de ses obstacles et de ses moments difficiles Que faire quand l’inspiration manque ? Comment apprivoiser le doute ? La clé de son message demeure sans doute que tout le monde a une histoire à raconter et que chacun doit trouver sa motivation profonde pour faire de la musique.

Le message de Didier Lucien

Les participants du Rythme ont la chance de rencontrer plusieurs personnalités du milieu artistique, apportant tous un message et un regard différent sur le processus créatif. La rencontre avec Didier Lucien tombait à point puisque les participants ont fait preuve de relâchement dernièrement. Bien souvent, on se décourage quand les choses ne se présentent pas aussi facilement qu’on le souhaiterait. La gang du Rythme arrive à un moment clé où ils doivent foncer et se prendre en main malgré la peur de l’échec. Pour Didier Lucien, il faut plonger et apprendre à « se planter » pour mieux se relever par la suite. Une autre rencontre marquante qui laissera des traces et, espérons-le, motivera les troupes pour le reste du chemin à parcourir !

L’importance du groupe

Suite à une mise au point méritée de Samian, le groupe doit passer à la deuxième vitesse et pour cela, ils doivent travailler ensemble. Dans le dernier atelier de jeu avec Charles, un exercice de sculpture collective leur a comprendre l’importance de l’écoute et l’esprit d’équipe.

Au delà des mots

Lors du dernier atelier de chant, France Frenette a expliqué au groupe qu’une chanson était bien plus que des mots et des sons. Pour faire passer une émotion, tout dépend de la façon dont les mots sont dits. C’est lors d’un exercice assez particulier qu’ils ont exploré le concept d’intention. Samian a été particulièrement impressionné par la performance de Maude et Kwena.

Le médecin qui avait peur du sang

La visite de Stanley Vollant au dernier épisode n’est pas passée inaperçue. À voir les yeux brillants et attentifs des jeunes artistes du Rythme, on comprend que son récit de vie les captive et les inspire. Stanley Vollant n’est pas seulement le premier chirurgien autochtone du Québec, il est aussi devenu un modèle de persévérance pour les jeunes de toutes les communautés. Il prône l’importance d’avoir des rêves et d’y croire. Ses mots résonneront sans doute dans la maison pendant les moments plus difficiles.